• un dictionnaire numérique pour apprendre le cri

    http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2015/02/02/011-application-dictionnaire-langue-crie.shtml 

    Un dictionnaire numérique pour apprendre le cri

    Mise à jour le lundi 2 février 2015 à 21 h 50 HNE
    Le professeur de linguistique de l'Université de l'Alberta Antti Arppe.Le professeur de linguistique de l'Université de l'Alberta Antti Arppe. Photo : CBC/Radio-Canada

    Un professeur de linguistique de l'Université de l'Alberta, Antti Arppe, crée un dictionnaire électronique cri-anglais afin d'aider les étudiants à apprendre cette langue autochtone.

    Le nouveau dictionnaire utilise un logiciel développé en Scandinavie pour aider à préserver les langues autochtones locales. Le professeur Arppe compte aussi créer une application pour les téléphones intelligents et les tablettes.

    Le dictionnaire est élaboré en se basant sur d'autres dictionnaires de la langue crie des Plaines préparés par des aînés et des membres de la communauté de Maskwacis, dans le centre de l'Alberta.

    À lire aussi :

    DorothyThunder, une professeure de langue crie de l'Université de l'Alberta, s'est associée à ce projet qui pourrait aider à préserver une langue qui compte de moins en moins de locuteurs. Elle constate que les écoles résidentielles ont fait perdre le contact avec leur langue à des générations d'Autochtones et que beaucoup de personnes qui maîtrisaient la langue sont maintenant décédées.

    Nouvelle génération, nouveaux outils

    Les cours de langue crie sont populaires à l'Université de l'Alberta, mais certains jeunes étudiants comme Paige L'Hirondelle trouvent les outils peu pratiques.

    Paige L'Hirondelle, 19 ans, a bien hâte de pouvoir utiliser une application sur son téléphone intelligent pour apprendre la langue crie.Paige L'Hirondelle, 19 ans, a bien hâte de pouvoir utiliser une application sur son téléphone intelligent pour apprendre la langue crie. Photo : CBC/Radio-Canada

    « Mes livres de langue crie sont assez lourds et parfois je les oublie à la maison, dit-elle. Mais, j'apporte toujours mon téléphone à l'école, alors avoir une application accessible en tout temps serait vraiment très bien. »

    La jeune fille de 19 ans affirme que personne dans sa famille ne parle la langue crie ni beaucoup de résidents de la communauté métis Eastern Prairie où elle a grandi, près de High Prairie dans le nord de l'Alberta.

    L'application devrait être terminée au cours de l'année 2015. Un vérificateur d'orthographe et d'autres outils de traduction pourraient ensuite être créés.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :