• Infos nations et danses Pow Wow Ornans 2010

    <script language="JavaScript" src="http://www.traducteurenligne.net/traducteurgr/flags.js"></script>

    INFOS FOUR WINDS

    http://www.4winds.info/events/powwow/index.php

    1 CONTINENT, 16 NATIONS REPRESENTEES, 52 AMERINDIENS INVITES

    ALGONKIN Les Algonkins (ou Anishinabeg) sont un peuple autochtone d'Amérique du Nord, parlant l'Algonquien. Ils occupent la région de l'Outaouais et leur population est aujourd'hui estimée à 20'000 personnes dispersées sur une dizaine de réserves.

    APACHE Les Apaches sont parmi les plus connus et les plus redoutés des Indiens. D'origine Athapascane, ils ne formaient pas une nation politiquement unie, mais un ensemble de peuples dispersés qui partageaient cependant une langue, une culture et une tradition religieuse. Ils vivent aujourd'hui dans des réserves au Nouveau Mexique et en Arizona.

    ASSINIBOINE Leur nom vient d'un mot Ojibwa qui se rapporte à leur habitude de faire bouillir des aliments dans de l'eau où sont déposées des pierres chaudes. A l'apogée de leur puissance, leur territoire s'étendait des vallées de la rivière Saskatchewan au Canada jusqu'au Nord du Missouri. Les Assiniboine vivent aujourd'hui dans deux réserves du Nord-Ouest du Montana, ainsi que dans le Centre Sud du Canada. Ils parlent une langue Soulanne.

    BLACKFEET Les Blackfeet, qui se désignent eux-mêmes par le nom de Niitsitapi, sont une tribu amérindienne qui vit actuellement dans le Nord-Ouest du Montana et en Alberta (Canada). La principale communauté est située à Browning qui est le siège du Gouvernement Tribal. Ils parlent une langue Algonquienne.

    CHEYENNE Les Cheyennes sont une nation amérindienne des Grandes Plaines, proches alliés des Arapahos et des Lakotas. Ils sont l'une des plus célèbres et importantes tribus des Plaines. Ils appartiennent au groupe linguistique Algonquien. CRI Les Cris (en anglais Cree ou Crees) habitent des Montagnes Rocheuses jusqu'à l'Océan Atlantique, à la fois au Canada et aux Etats-Unis. Avec plus de 200'000 personnes, ils forment la plus grande Nation amérindienne du Canada. Ils appartiennent au groupe linguistique Algonquien.

    DAKOTA On appelle Dakotas ou Sisseton les groupes Sioux orientaux et centraux. Ils parlent le dialecte du même nom (de langgue Souianne). Ils sont aujourd'hui environ 20'000 et habitent, pour la majorité, la réserve de Sisseton-Wahpeton dans l'Est du Sud Dakota.

    LAKOTA Les Lakotas (Lakhota ou encore Lak'ota) représentent la plus grande part du peuple Sioux. Ils forment un groupe de sept tribus et vivent principalement dans le Dakota du Nord et le Dakota du Sud. Ils sont aujourd'hui 80'000, dont un tiers parle leur langue ancestrale. Lummi La tribu Lummi est une tribu amérindienne de langues Salish, originaire de l'Ouest de l'Etat de Washington. Ils vivent essentiellement dans une réserve (Lummi Indian Reservation), située à l'Ouest de la ville de Bellingham, à la frontière canadienne. On estime la population de la réserve à 6'000 habitants.

    OJIBWE Les Ojibways ou Anishinaabes sont à l'origine la plus grande Nation amérindienne en Amérique du Nord. Aujourd'hui, elle est, avec plus de 100'000 personnes, le troisième groupe en importance aux Etat-Unis, derrière les Cherokees et les Navajos. Ils vivent essentiellement dans de nombreuses réserves du Wisconsin et du Minnesota. Ils sont réputés pour leurs canoës à membrure de bouleau. Leur langue est Algonquienne.

    NAVAJO Les Indiens Navajos font partie de la famille linguistique Athabascane et sont étroitement apparentés aux Apaches. Les Navajos vivent dans la plus grande réserve des Etats-Unis (69'000 km2). Forte de 300'000 personnes, la Nation Navajo est le deuxième groupe autochtone des USA.

    PAWNEE Les Pawnees ( ou Paneassa, Pari, Pariki) sont natifs du Nebraska et du Kansas et parlent la langue Caddoane. Au XIXème siècle, des épidémies de variole et de choléra menacent la survie de ce peuple, tant et si bien qu'on ne dénombre plus que 600 personnes en 1900. Aujourd'hui, ils seraient environ 2'500, vivant dans une toute petite réserve en Oklahoma.

    HOPI Hopi signifie "Peuple de la Paix". Ces Indiens Pueblo du Sud-Ouest des USA, également appelés Moqui, vivent au Nord-Est de l'Arizona. La langue Hopi fait partie des langues uto-aztèques. Il existe un dictionnaire de la langue qui est parlée par 80% de la population, soit environ 5'200 personnes sur 6'500.

    YAQUI Les Yaquis (ou Yoeme) sont à l'origine, établis dans la vallée du Rio Yaqui, au Nord de l'Etat mexicain de Sonora et dans le Sud-Ouest de l'Arizona, aux Etat-Unis. A la fin des années 1960, un groupe a développé Pascua Nuevo, un village d'une population estimée en 2006 à 4'000 habitants qui est devenu le centre administratif de la tribu. Un autre groupe s'est établi en Arizona, dans la ville de Guadalupe.

    INVITES D'HONNEUR

    LES NATIONS MESOAMERICAINES LES AZTEQUES Les Aztèques, ou Mexicas (du nom de leur capitale Mexico-Tenochtitlan), sont un peuple amérindien du groupe Nahuatl. Vers le milieu du XVème siècle, ils sont les maîtres d'un Empire qui va du Rio Panuco au Nord, jusqu'à l'actuel Guatemala, au Sud. L'arrivée des Espagnols, menés par Cortés, en 1519, scella la fin de leur règne. Caractérisée par son syncrétisme, la religion Aztèque est un mélange de traditions polythéistes, chamanistes et animistes, héritées pour la plupart de civilisations mésoaméricaines plus anciennes. Comme la plupart des autres mythologies de Mésoamérique, elle est principalement déterminée par l'observation du ciel. On trouve, au sommet de son panthéon, le dieu de la pluie (Tlaloc) et le serpent à plumes (Quetzalcoatl). Les derniers Aztèques vivent aujourd'hui dans la région de Mexico. Ils sont environ un million et représentent la population la plus pauvre du pays.

    MAYA La civilisation maya est une civilisation précolonbienne du groupe mésoaméricain, s'étalant sur toute une partie du Mexique, Belize, Guatemala, Honduras et Salvador actuels. Apparue à la fin de IIIème millénaire av. J.-C., elle connut son apogée entre le VIème et le IXème siècle de notre ère, avant de disparaître lors de la conquête espagnole au XVIème siècle. Avec les Aztèques et les Incas, elle fait partie des trois grandes civilisations ayant marqué le Nouveau Monde. De nos jours, une large part de la population rurales du Guatemala, du Yucatan et du Belize descend des Mayas et parle une langue maya.

    Qu'est ce qu'un POW WOW

    Hier, rassemblement annonciateur de chasse ou de guerre, aujourd’hui manifestation culturelle, les POW WOW sont avant tout des rassemblements traditionnels amérindiens. Ce sont des  moments privilégiés pour se retrouver entre Nations et célébrer les évènements de la vie et les cérémonies.  De nos jours, des centaines de POW WOW sont organisés chaque week-end, de mai à septembre, aux Etats-Unis et au Canada et il n'est pas rapre qu'une même famille amérindienne parte sur plusieurs semaines participer à plusieurs d'entres eux.

    Les danses se suivent mais ne se ressemblent pas !

    Depuis toujours, la danse a une place de choix dans les cultures autochtones. Lorsque les amérindiens ont commencé à vivre dans des réserves au 19ème siècle, les nations, en particulier celles qui occupaient les plaines ou le plateau de l'Amérique du Nord, se rassemblaient pour danser, car la danse était la seule tradition dont on ne pouvait les priver.

    Au son des tambours les hommes, les femmes et les enfants se présentent pour la Grande Entrée ouvrant le POW WOW. Vêtus de costumes chamarrés, dignes et fiers, martelant le sol, les danseurs entrent dans la ronde sacrée.

    Portant librement les costumes traditionnels, les hommes affichent avec fierté les plumes d'aigle, symbole de la bravoure au combat ; tandis que les femmes dans leurs robes brodées de petits cônes en métal, émettent à chaque pas de légers tintements pareils au doux murmure du vent.

    Intertribales ou propres à une nation, les danses délivrent toutes une message, magnifiées par des chorégraphies et des costumes appliqués. La plus populaire reste certainement la danse de fin (Round danse), où toutes les nations, européennnes comprises, se rejoignent et forment le grand cercle de la vie.

    Quelques danses  de cérémonie du POW WOW

    La danse traditionnelle des hommes est sans doute l'une des plus anciennes. Elle tire son origine des danses traditionnelles associées il y a des centaines d'années à la chasse et à la guerre. Aujourd'hui, elle est devenue une danse très importante, car elle raconte des histoires vécues par des ancêtres du danseur. Le danseur interprète différents personnages, celui du chasseur s'approchant furtivement d'un animal ou du guerrier allant à la rencontre de l'ennemi. Pendant sa performance, il agite un bâton de danse orné de plumes et un gros éventail (aile d'un oiseau). Il porte un plastron fait d'os d'animaux ou de coquillages, un collier, une queue décorative fixée au bas de son dos, des clochettes ou des sabots d'animaux attachés à ses chevilles et un bouclier de cuir décoré de symboles.

    La danse des herbes sacrées pour les hommes. Certaines personnes croient que cette danse a été inventée à l'époque où les éclaireurs piétinaient les hautes herbes afin d'établir leur campement. Par la suite, on a commencé à pratiquer la danse des herbes sacrées lors des POW WOW. Vêtus d'un tablier, d'une cape et de jambières ornées des franges de fils ou de tissu, les participants frappent le sol avec leurs pieds comme s'ils cherchaient à aplanir l'herbe d'un pré. Au rythme de la danse, les franges décoratives suivent un mouvement régulier et léger, qui rappelle le doux balancement de l'herbe lorsque souffle le vent.

    La danse libre des hommes est Cette danse est un tourbillon confus de gestes rapides et de couleurs. Le danseur doit être dans une excellente forme physique car il doit sans cesse tournoyer et exécuter de difficiles va-et-vient avec ses jambes. La danse libre a vu le jour en Oklahoma dans les années 20. Elle avait pour but de divertir les personnes qui visitaient les réserves autochtones. Aujourd'hui, cette danse, l'une des plus spectaculaires du Pow Wow, est généralement pratiquée par des jeunes hommes. Pour exécuter cette danse, le participant porte, entre autres ornements, un bandeau perlé, un tablier perlé garni de franges et des queues décoratives attachées à ses bras, à son cou et à son dos. Il couvre également sa tête d'un chapeau de poils hérissés ou d'une calotte à bascule sur laquelle sont fixées deux plumes d'aigle ornées de rubans.

    La danse "Aux hommes de Maïs" "Dans la campagne, même lorsque ne souffle aucune brise, les maïs ondulent et leurs reflets, comme des vagues, se déplacent". C'est pour cette raison que le dieu du maïs est un danseur dont le corps vit dans un mouvement constant. Aux hommes de Maïs est une proposition chorégraphique dont le thème et l'esthétique sont inspirés des rituels du maïs encore pratiqués de nos jours par les populations indigènes. Cette chorégraphie espère créer un écho de réflexion et de conscience sur l'état actuel de notre habitat à travers l'émotion et l'amour de l'acte créatif. interprétée par Roccio PELAEZ, amérindienne d'origine Aztèque.

    <script type="text/javascript"> var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-26978668-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })(); </script>