• Conférence avec Don Marcelino le 24 mai 2011 à Paris

    <script language="JavaScript" src="http://www.traducteurenligne.net/traducteurgr/flags.js"></script>

     CONFERENCE DU 24 MAI 2011
    PARIS
    AVEC DON MARCELINO

    Je suis allée le 24 mai 2011 à Paris pour La Tribu Calumet à la rencontre, de Don Marcelino, amérindien du Pérou, un personnage atypique, plein d’humour et de répartie. Don Marcelino porte un regard différent sur l’Europe,  les maux et la guérison. Ne vous attendez pas à rester au fond de la classe et à vous endormir au ronronnement de sa voix, il veille et vous réveillera quand vous vous y attendez le moins.

    Cette fois, vous n’aurez qu’un aperçu de cette conférence,  une petite synthèse qui je l’espère vous donnera envie d’y aller, car le sujet abordé est d’ordre plus « spirituel »,  c’est à chacun de prendre le chemin « initiatique ».

    Don Marcelino vient de la région de Nazca au Pérou, site précolombien datant de 3000 ans avant JC. Cette région abrite des dessins gigantesques tracés dans le sol qui ne peuvent être vus que d’avion.  

    Malgré le grand génocide, ils ont su préserver leurs rituels sacrés (hutte de sudation, danses, quêtes de visions). Leurs ancêtres prennent une place très importante au sein du groupe avec lesquels ils communiquent sans intermédiaires. Pour eux, il s’agit simplement un changement de monde.

    Pour devenir guide amérindien, serviteur ou homme médecine, il faut passer par une initiation très importante à leurs yeux, rien à voir avec un stage de chamanisme où vous ressortez avec votre diplôme, c’est une rencontre avec la mort afin d’être détaché de tout pouvoir. Ne  les confondez pas avec les chamanes, dont l’origine vient de Sibérie, ce terme devenant offensant pour eux.

    Après le pillage de l’or, c’est aujourd’hui  leurs rituels, leur culture qui est spoliée. Les conquistadors leur imposaient des noms de baptême, les noms amérindiens devenaient indésirables, et pour plus de compréhension, les ethnologues sans même les consulter, ont regroupé sous la même étiquette  toutes leurs traditions… quelles soient amérindiennes, tibétaines, africaines, tout est chamanisme. Ils ne méritent vraiment pas cela. Pour ceux qui se servent de leurs traditions, le processus commence ainsi :

    « Imaginez-vous, être au Pérou et faire la démarche inverse !!! Moi, Don Marcelino, je vais en Bretagne et rencontre un druide qui me parle des rituels… Je rentre au Pérou, et prétends posséder les connaissances des druides, alors qu’en réalité, ma rencontre n’était que fortuite.  Ensuite vous, qui êtes au Pérou, vous assistez à une conférence avec  un druide,  et me présentant comme druide, je soutiens avoir appris avec eux pendant de nombreuses années, entrepris de longues recherches lors de mon séjour en Bretagne… c’est ridicule !!!!!, vous rigoleriez comme aujourd’hui et moi aussi !

    Il faut savoir comprendre l’autre pour être rationnel et ne pas tomber dans l’individualisme

    Ma présence, ce soir, a pour but de réveiller ce qu’il y a de meilleur dans le peuple Européen.  Tout est en vous. Je ne donne pas d’enseignement, il n’y en a pas. Je voudrais simplement vous en faire prendre conscience.

    Votre tradition est très riche, mais vous ne l’utilisez pas. Les druides font partie de votre culture. Vous savez autant de choses que nous, l’amour à la terre…. Et vous avez de jolies sorcières, ces femmes médecines qui travaillaient avec les énergies, la terre, l’aromathérapie…. Mais elles l’ont payé cher, car le pouvoir masculin, l’église, les ont brûlé. Ils en ont fait des effigies horribles, grands nez et oreilles, pacte avec les démons, comme les nazies ont fait avec les juifs, afin que personne n’ose se  revendiquer….toujours le négatif. 

    Je demande à toute ces personnes « chamanes », aux sorcières, de ne plus se cacher, d’oser s’afficher, mais il paraît que ce n’est plus tendance (rires dans la salle). Il faudrait que certain(e)s n’aient plus peur de redevenir  ce que vous étiez avec fierté !

    Pourquoi l’homme est il malade, plus que l’oiseau ?  Nos superstitions, nos peurs  doivent être nettoyées de notre corps. La pensée, une énergie, qui peut être dévastatrice, « je pense, donc je souffre ».

    Les amérindiens considère le corps comme sacré, il est le temple où demeure l’énergie que l’on peut appeler âme,  esprit ou énergie cosmique. Tout est en coordination avec le cosmos. Cette ouverture d’esprit et cette connexion avec la nature, est encore là, quand nous sommes petits. Mais bien vite éteinte avec l’âge, la société bien pensante, étouffée par la masse, il faut rentrer dans le moule. Enfouie au plus profond de notre être, il faut réveiller l’énergie de l’univers qui est en nous et notre mémoire. Il faut aimer son corps, car aimer son corps c’est aimé la Terre. Notre corps est la Terre, malheureusement nous le détruisons par la dépendance à l’alcool, à la  cigarette…

    Nous devons aussi par nos actions purifier notre arbre généalogique : notre famille, en bien ou en mal nous l’avons choisi……enlever le manteau judéo chrétien de la culpabilité, de la superstition qui réduit notre champ de vision par des œillères, apprendre de nos expériences et nos erreurs.

    Les bouleversements  planétaires, grèves, manifestations sont  annoncés dans les prophéties de  l’arc en ciel, des 13 crânes de cristal, du calendrier maya.

    Chez les amérindiens, la spiritualité est déjà en eux, ils sont « esprit » et cherchent à devenir meilleurs. J’ai rencontré des personnes pratiquant la méditation mais pourtant mal à l’aise dans leur corps…. Ce sont des personnes qui n’ont pas compris. Il est facile de méditer, ce qui est plus difficile c’est de hausser son échelle des valeurs dans l’humanisme. Je suis surpris de vous voir, vous, européens, en recherche spirituelle. Vous pouvez vous retrouver par la générosité, le chant, la danse et la….simplicité.

    Méfiez vous des faux médiums, gourous en tout genre qui ont toujours un message à vous transmettre sur vous, votre famille….même s’il en existe des bons.

    Dans la tradition amérindienne, il n’y a pas de temples, de prêtres, de dogmes, de livres révélés, ni de gourous et de groupes, nous ne sommes pas une secte !

    Je sais que des blancs jouent aux amérindiens, qu’ils se mettent des plumes, s’agitent avec le tambour, dont ils ne savent même pas jouer (rires de la salle). Si vous voulez participer à des huttes de sudation, partez plutôt  sur le continent américain, avec les autochtones.

    Les amérindiens pensent que les fantômes de nos croyances sont des empreintes du passé et que nous devons simplement purifier l’endroit. Utilisez votre intelligence, ne restez pas dans la peur. »

    QUESTIONS :

    Pouvez-vous nous raconter la prophétie de l’arc en ciel ?

    Il est dit que dans la tradition amérindienne, notre relation est la communication avec la nature, l’énergie, la Terre. Dans la tradition africaine c’est la danse sacrée, pour les orientaux c’est l’intériorité…..il manque la tradition européenne. Lorsqu’enfin,  toutes ces traditions seront réunies, nous ne formerons plus qu’une sagesse. Il vous faut donc travailler votre tradition.

    L’arc en ciel est de différentes couleurs, c’est là la sagesse et la mémoire cosmique.

    Qu’elle est la vérité sur les crânes de cristal ?

    Fuyez le mercantilisme, ceux qui s’enorgueillissent d’en posséder un (« maitre Reiki »)….. Il en existe d’authentiques, celui du musée de l’homme, trois qui appartiennent  à un dirigeant Maya, ceux là ne sont pas factices. La prophétie veut que lorsqu’ils seront tous réunis se réalisera la sagesse, la connaissance déjà présentes. Les empreintes mentales nous seront révélées, celles que nous ont laissé nos ancêtres, qui pour nous, viennent des étoiles. Notre folie est observée par d’autres formes de vie en dehors de notre planète (en langage courant, ce sont les anges dit dans la bible….)…tout est orchestré via la propagande, par le gouvernement, relayée par le cinéma, qui exploite le phénomène, pour nous éviter d’avoir l’esprit ouvert sur le sujet.

    Don Marcelino souhaitait une participation interactive avec le public, personnellement, c’est la première fois que j’assistais à ce type de débat :

    DM :« Qu’avez-vous pensé de tout ce que je viens de dire ? »

    Public : J’étais très contente de vous écouter ce soir, vos propos se rapprochent et même confirment ma vision personnelle de la vie aujourd’hui, cela à même nettoyé quelques « résidus » de croyance.  Vous m’avez aidé à réaliser des choses auxquelles je croyais déjà comme notamment les « maîtres ascensionnés » qui est un titre absurde en soit…..

    DM : « Mais le livre est intéressant comme roman… »,

    Réponse : oui je sais, c’est même très folklorique, puisqu’en soit, ce sont des consciences qui bougent d’un corps à un autre plan. J’étais ravie de vous avoir entendu,  vous êtes une bonne voie d’inspiration. Merci.

    Public : J’ai eu le plaisir de connaître votre point de vue que je partage en partie. Je retrouve le bon sens Maya et amérindien, car j’en connais quelques uns. Merci d’être là et merci de ce partage.

    Public : Ce que vous avez dit me paraît cohérant, car je suis passée personnellement par plusieurs étapes, j’ai pris du recul dans plein de domaines. Je pense avoir bien compris ce que vous avez dit, et, pense qu’il faut réfléchir et accepter des visions différentes de ce qui nous semblait rationnel.

    Public : Vous avez remis en cause beaucoup de concepts tendance : les maîtres ascensionnés, le chamanisme, les entités… J’entends parler de tout çà depuis longtemps, et vous, vous arrivez pour remettre en question ces croyances…

    DM :« alors qu’en pensez-vous ? »

    Réponse : Franchement, je ne sais quoi penser, j’étais perplexe, aujourd’hui, je m’interroge…

    DM :« et bien il faut reconstruire, vérifier et chercher »

    Conclusion :

    Lors de cette soirée, beaucoup de questions, d’échanges et de rires ont été partagés. Mais cette fois ce ressenti, à sa demande, je le garderais au fond de moi. Don Marcelino a, par exemple, une façon toute personnelle de définir l’absurdité du mot « chamanisme » galvaudé par grand nombre de maîtres à penser auto-proclamés. Pour en savoir plus, c’est tout simple, partez à sa rencontre, allez le voir à ses conférences, ses ateliers. Nous avons beaucoup de travail en perspective pour apprendre à devenir ou redevenir  humain….Don Marcelino peut nous, vous, apporter dans cette voie !

    Aparté et petit, voire gros « coup de gueule » qui n’engage que moi : cette conférence a eu lieu à la librairie « l’univers d’Esther » dans le 4ème arrondissement de Paris. L’entrée était payante…jusqu’ici, rien de plus normal, sauf qu’un infime pourcentage de la recette de la soirée est revenu au principal intéressé...malheureusement, aujourd’hui encore, certain(e)s n’hésitent pas à profiter de la gentillesse et de l’altruisme des intervenants pour récupérer l’évènement à leur profit…financier bien sûr !

    Phrases à retenir :

    Aimer son corps, c'est aimer la Terre
    Les amérindiens sont les gardiens de la Terre
    Les humains sont des mutants qui cherchent à devenir Humain
    ( un Humain avec H majuscule s'est réveillé: Jésus, Bouddha, Martin Luther King,... et d'autres moins connus )

    A droite, Don marcelino et Méline

    image04don marcelinolivre3

    arbres

     

     

     

     

     

     


     disponibles en librairies et sur Internet  

    http://www.donmarcelino.fr/ 

    REPORTAGE DE PATRICIAmoi

     

    <script type="text/javascript"> var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-26978668-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })(); </script>

  • Commentaires

    1
    M
    Mercredi 15 Juin 2011 à 11:33
    Merci jolie sorcière plein d'amour !!!
    Bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :