• Après le vote, les candidats autochtones

    http://www.ledevoir.com/opinion/blogues/le-blogue-elections-2015/449897/apres-le-vote-les-candidats-autochtones

    <header>

    Après le vote, les candidats autochtones

    </header>

    11 septembre 2015 16h48 |Manon Cornellier | Le blogue élections 2015

    <figure class="photo_paysage">Le grand chef de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde <figcaption>Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienneLe grand chef de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde </figcaption></figure>

    Les autochtones n’espèrent pas seulement être plus nombreux à voter le 19 octobre, ils seront aussi plus nombreux que jamais à être candidats. Selon un décompte effectué le 2 septembre par la CBC, 50 autochtones, Inuits et Métis se présentent sous différentes bannières, dont six au Québec. Il pourrait y en avoir d’autres puisque les mises en candidature ne sont pas terminées.

    Le NPD arrive au premier rang avec 23 candidats, suivi du Parti libéral (16), des Verts (7) et le Parti conservateur (4). La moitié de ces candidats sont des femmes.

    Cette mobilisation électorale est inhabituelle chez les autochtones qui affichent un des plus bas taux de participation aux élections fédérales. En 2011, environ 44 % de ceux vivant sur des réserves avaient exercé leur droit de vote comparativement à 61 % de l’ensemble des électeurs inscrits. En ce qui a trait aux candidats, ils n’étaient que 31 candidats d’origine aborigène.

    Il y a là un véritable changement d’attitude. Les raisons données par le grand chef de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, pour finalement exercer son droit de vote le 19 octobre, lui qui n’a jamais voté aux élections fédérales, en témoignent.

    Il a longtemps suivi une pratique courante chez les chefs autochtones de s’abstenir de voter, expliquait-il dans son communiqué. Il disait écouter ainsi « de nombreux gardiens du savoir, Chefs et dirigeants des Premières Nations ». Mais il a changé d’avis après avoir écouté cette fois « des aînés, des dirigeants et des citoyens de tous âges issus des divers territoires de nos Premières Nations ».

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :